Volvo Ocean Race, la course contre la montre

Depuis 1973, la Volvo Ocean Race est une épreuve ultime et humaine sans égal. Elle a révélé quelques-uns des plus grands marins du monde. Le départ de l'édition 2017-2018 a été donné le 22 octobre dernier à Alicante. Un parcours de 45.000 milles autour du globe, à travers quatre océans, avec des escales dans 12 villes différentes et six continents !

La Volvo Ocean Race est souvent décrite comme l’épreuve sportive la plus longue et la plus rude au monde. C’est une des plus grandes courses autour de la planète et l’une des trois épreuves de voile majeures avec les Jeux Olympiques et l’America’s Cup. Pour bien comprendre la course, le mieux est de se mettre dans la tête des milliers de marins qui y ont participé… Dit simplement : la Volvo Ocean Race est une obsession.
Pendant plus de 40 ans, cette épreuve a exercé une emprise presque mythique sur les plus grands marins. Certains y ont consacré des années de leur vie, parfois des décennies, à essayer de gagner. Sir Peter Blake par exemple, a participé à la première édition, connue alors sous le nom de Whitbread Round the World Race en 1973-74 et il y est revenu plusieurs fois pour réussir finalement à conquérir cet Everest de la voile en 1989-90 à bord de Steinlager 2. Ce n’est qu’à partir de là qu’il s’est réellement tourné vers d’autres projets. L’événement repose depuis toujours sur cette alliance entre l’aventure humaine et la compétition de haut niveau. Grâce au travail des Reporters Embarqués dans chaque équipe, les fans de la course peuvent avoir un aperçu de ce qu’il faut pour gagner cette course : 24h/24, sans relâche, les marins repoussent leurs limites, à la poursuite du moindre gain de vitesse.
La compétition est acharnée. Aujourd’hui avec la monotypie, la seule façon de gagner est de naviguer plus fort, plus vite, plus intelligemment que les autres concurrents. La course se joue sur l’eau, pas dans les cabinets d’architecte.
C’est vrai, il n’y a pas de récompense financière pour les vainqueurs. La seule récompense est celle de voir votre nom inscrit sur les anneaux d’argent du trophée de la Volvo Ocean Race. Une récompense sans commune mesure pour les marins qui grandissent avec le rêve de suivre les traces des légendes de la course comme Peter Blake, Eric Tabarly, Conny van Rietschoten, Magnus Olsson, Grant Dalton, Ian Walker… qui ont consacré une partie de leur vie à essayer de gagner le trophée.
Le concept de la Volvo Ocean Race est simple : c’est un marathon océanique extrême qui voit s’affronter les meilleurs marins sur les mers les plus difficiles du globe. Une course contre la montre sans relâche à la recherche des meilleures performances. A bord des monotypes Volvo Ocean 65, les meilleurs régatiers du moment repoussent leurs limites tout autour du globe. C’est une course impitoyable : l’importance de la victoire, l’aventure de la vie à bord… Tout ce qui fait la puissance de cette épreuve.
Démarrée le 22 octobre dernier de son port d’attache espagnol, Alicante, la course fera escale dans 12 villes différentes et emmènera les équipes sur un parcours de 45.000 milles autour du monde. L’accent est porté cette année sur le Grand Sud et sur une nouvelle série de règles visant notamment à favoriser la mixité hommes-femmes au sein des équipages et une prise de risques plus stratégique sur le parcours.
Lors de la dernière édition, plus de 2,4 millions de visiteurs étaient passés sur le Village de la Course pour goûter à l’ambiance de l’événement. Dix millions de plus avaient suivi l’épreuve sur les plateformes numériques pendant neuf mois. Cette fois, les fans pourront se rapprocher encore plus de l’action, à la fois sur place et sur le web, avec un nouvel espace « arrêt au stand » dans chaque ville escale et et encore plus de contenu en direct de chaque bateau.
Cette édition marque également l’arrivée d’un partenaire de poids, Omega, la célèbre marque horlogère suisse, leader du chronométrage des grandes épreuves sportives a tenu à s’engager dans la course. Déja partenaire de l’America’s Cup depuis 1995, la marque est sensible à l’importance primordiale de la mesure du temps pour les équipages. Le Président est CEO d’Omega, Raynald Aeschlimann, explique : « Ce nouveau partenariat est très excitant pour OMEGA et c’est un grand privilège d’être partenaire. Nous connaissons très bien le domaine de la voile, mais la Volvo Ocean Race reflète vraiment notre esprit de marque pionnière, notre amour de l’exploration et notre poursuite de l’excellence. C’est vraiment une opportunité unique de pouvoir soutenir les marins avec notre célèbre chronométrage. »
Bon vent aux marins de cette nouvelle édition !