Tueur en série

Alors que le troisième volet des mésaventures du tueur à gages a révolutionné nos écrans et qu’un quatrième opus est en cours de réalisation, l'équipe créative a annoncé l’arrivée d’une série spin-off. L’occasion de revenir sur une franchise à l’originalité sans limite. Par Sabrina Pontes

Il est de ces hommes qui fascinent. Lui, John Wick, ce personnage concept crée sept ans plus tôt de la plume du scénariste Derek Kolstad dont l’inventivité n’a de limite que la créativité elle-même. De son imaginaire, un homme enviable tant par son élégance que par son charisme naturel. Antinomique à souhait, il est incarné avec une intensité confondante par Keanu Reeves qui retransmet sur grand écran cette sensation d’être à la fois souffrant et invincible, mélancolique et furieux. Une personnalité qui lui a valu d’être malgré lui à la tête de l’organisation la plus puissante du monde regroupant tueurs et manipulateurs avant d’être pris en chasse.

DE L’ART DE RÉVOLUTIONNER
LE SEPTIÈME ART
A l’origine, un subtil mélange d’un film noir mélancolique et d’histoires mafieuses où le nom de John Wick résonne comme l’annonce d’une mort imminente. Du veuf éploré à la machine assoiffée de vengeance, la frontière est aussi mince que celle entre les différentes péripéties s’étalant dans un monde hypnotisant perdant progressivement toute référence avec le réel.
Chaque pas du tueur le plus recherché du globe est suivi par une ombre menaçante plongeant les spectateurs dans une constante paranoïa enivrante associée à une technicité graphique indétrônable. Énergie des corps, vitesse des mouvements, plasticité des actions et décors à l’irréalité familière, tout est mis en œuvre pour entrer dans la postmodernité singulière.

LE LUXE POUR COUVERTURE ?

Si le nouvel opus de la saga est d’ores et déjà annoncé pour le 21 mai 2021, le Spin-Off légendaire attendra pour faire son coming-out. Et pour cause, la série offrira un nouveau regard sur les origines des établissements de luxe dont elle tire le nom « The Continental ». Point de repère des tueurs à gage de classe mondiale où armes, costumes, refuges et soins se monnayent contre des pièces d’or, il est un monde d’ombres et de morts dirigé depuis quatre décennies par Winston. Cette potentielle merveille des petits écrans promet de se livrer à cœur ouvert en remontant le temps pour dévoiler les arcanes de la franchise cinéma.

Êtes-vous prêts à pénétrer l’impénétrable ? Fin de la discussion
Écrivez un message…

Le costume impeccable de John Wick est inspiré de son pistolet Glok. Le chef costumier du film, fasciné par les lignes de l’arme, a apporté cette élégance au costume du héros, avec le pantalon ajusté et la veste sur mesure qui épouse parfaitement les épaules.