Rêves party

Au beau milieu de l’Océan indien, au sud de l’Inde et du Sri Lanka, émerge un paradis terrestre : les Maldives.

Fouler le sable blanc et chaud, se baigner dans une eau translucide telle que les poissons sont visibles et frôlent le bout des doigts, et être entouré de cocotiers, à la pelle… C’est cela les Maldives, un paysage à couper le souffle sur près de 1200 îles ou îlots, étendus sur 800 kilomètres. C’est d’ailleurs pour cette composition particulière et dispersée que le mot ‘atoll’ est né là-bas.
Destination privilégiée pour les couples ou en version Robinson Crusoé en famille, ce sont les nombreuses îles-hôtels qui ont forgé la réputation de ce petit paradis de l’Océan indien. Mais bien plus qu’un décor paradisiaque, c’est une identité forte, multiculturelle, que l’on découvre, avec un héritage des civilisations indienne, musulmane, bouddhiste et même portugaise. Malé, qui est la capitale la plus densément peuplée des Maldives, signifie ‘grande maison’ ensanscrit. Vous comprendrez alors que la population y est accueillante et chaleureuse. Partez à la découverte de ses traditions, de ses rituels, de son folklore aussi, mais surtout de ses lagons bleus et récifs qui trouvent peu de commune mesure sur terre. Et pour vous garantir un séjour irréprochable, nous avons sélectionné pour vous deux hôtels service 5 étoiles.

Anantara Kihavah

Niché sur une île privée, dans une réserve de biosphère de l’UNESCO, l’Anantara Kihavah offre une expérience inoubliable.
Cernée par un lagon turquoise qui fond dans le bleu saphir, l’île de Kihavah et son sable blanc et pur émergent de l’océan comme un mirage. Pendant des siècles, des marchands arabes en route vers l’Extrême-Orient se sont réfugiés sur l’île, un paradis luxuriant béni par des cocotiers, des papayes et des manguiers. Navigant d’archipels en archipels, les marins ont également été attirés par les richesses de l’océan qui les entoure – où un volcan préhistorique a sombré dans les profondeurs, laissant subsister des coraux en fleurs et une abondance de poissons de lagon. Voulant garder la nature intacte de l’île, aucun arbre n’a été déplacé – comme en témoignent les villas qui ont grandi autour d’eux. La conception rend hommage aux marins de la vieille époque, fusionnant des motifs de l’océan Indien, arabe et portugais avec des matériaux indigènes.

L’Anantara Kihavah est donc situé sur l’une des îles les plus vierges des Maldives et se trouve à 35 minutes en hydravion de l’aéroport international de Velana. L’avion survole d’ailleurs une chaîne de récifs de corail rougeoyants au beau milieu de ses eaux cristallines.
Il se compose de 80 villas et résidences, en face de l’océan ou au bord de la piscine. Mais au-delà de ses hébergements ‘les pieds dans l’eau’ qui font la particularité de ces atolls, l’Anantara Kihavah offre des expériences « once in a lifetime », c’est-à-dire à faire une fois dans sa vie. Côté gastronomie, vous pourrez dîner sous l’eau, une exclusivité aux Maldives. Descendez dans les profondeurs de l’océan et découvrez la première cave à vin sous-marine et le premier restaurant primé au monde, SEA. Goûtez aux menus de dégustation accompagnés de vins haut de gamme du Vieux et du Nouveau Monde par leur expert des vins, résident.
L’établissement propose une autre originalité : observer les étoiles. En accédant à l’unique observatoire sur l’eau du pays, au sein même de l’Anantara, allongez-vous sur un lit de repos circulaire pour admirer les étoiles qui scintillent au-dessus de votre tête. Repérez les anneaux jaune pâle de Saturne ou jetez un coup d’œil par le télescope sur la magnifique constellation Omega de Centaure de la Voie Lactée.
Enfin, entre baignade et farniente, l’hôtel vous propose d’autres activités attrayantes comme un cinéma sous les étoiles, à travers la jungle et dans une clairière bordée de palmiers. Sans compter l’une des activités phares des Maldives, nager avec les raies Manta. La baie de Hanifaru, une réserve qui se trouve dans l’atoll de Baa, abrite la plus grande congrégation de raies manta au monde entre juin et novembre. Les clients sont invités à embarquer dans un court trajet en bateau Dhoni (bateau traditionnel des Mal- dives) pour se baigner avec les majestueuses mantas dans leur habitat naturel.

A partir de 810 euros la nuit (beach pool villa)

Cheval Blanc Randheli

Membre du célèbre groupe LVMH, Cheval Blanc revisite la prestigieuse tradition de l’Art de Recevoir à la française grâce à une collection de Maisons uniques. Aux côtés de Courchevel, Saint Tropez et Saint Barth’, voici l’adresse aux Maldives. Ce joyau niché au cœur de l’atoll de Noonu accueille 46 villas à l’atmosphère résidentielle. Détails chinés, essences de sérénité, l’esprit des lieux se fait paisible et enveloppant.

Le concept est audacieux, contemporain, espiègle. Cheval Blanc Randheli célèbre l’artisanat et la créativité à travers chaque recoin de la Maison maldivienne. Dessinée par l’architecte Jean-Michel Gathy en harmonie avec la nature luxuriante, la Maison s’anime ici et là de détails élégants à l’esprit résidentiel, de pièces de mobilier conçues dans des matériaux naturels tels que le rotin, le bambou et la nacre, et d’une palette de touches de jaune solaire signature, de taupe profonds et de blancs aériens. Dans le respect des centres d’intérêts du groupe, une collection remarquable d’œuvres d’art orne les murs de la Maison. Des pièces iconiques composent l’esprit si singulier de Cheval Blanc Randheli. Parmi celles-ci, Arch, œuvre emblématique de Vincent Beaurin, met en scène une monumentale arche de cuivre s’élevant au-dessus du lagon en écho au cheval de Troie de Bruno Peinado qui trône devant Cheval Blanc Courchevel. Au coeur de chaque villa, Couronne façonne avec harmonie une oeuvre fluide et lumineuse de 46 spots colorés.
Perchées au-dessus de l’eau, nichées au cœur de jardins exotiques, posées les pieds dans le sable immaculé, voici l’environnement des villas. De véritables refuges confidentiels, parenthèses hors du temps. Perchée sur de majestueux pilotis, la Water Villa ou Lagoon Villa offrent une expérience aux parfums iodés, sur une surface, en moyenne, de 240 m2. Pour la Water Villa par exemple, on peut parler de son immense séjour, baigné par la lumière de l’horizon. La chambre s’ouvre sur un double dressing, une généreuse salle de bain avec baignoire, douches inté- rieure et extérieure, et toilettes séparées. Une multitude de terrasses privées surplombant l’océan invitent à la relaxation… Sans compter la piscine à débordement de 12,5 mètres de long. Cocon idyllique pour une escapade romantique.

La gastronomie est encensée par la Maison qui propose différents restaurants et bars, et célèbre l’artisanat qui est mis en scène par chacun de ses Ambassadeurs. Chefs talentueux, sommeliers avisés, majordomes attentifs.
Pour une parenthèse des plus exclusives, l’établissement dispose d’une île privée, Cheval Blanc Randheli Private Island, qui se déploie sur une île de près d’un hectare et est accessible depuis un ponton privé. Disposant de quatre suites, la villa qui y siège conjugue indolence et élégance au plus que parfait avec ses espaces intérieurs et extérieurs exceptionnels, son équipe d’Ambassadeurs dédiés et sa collection d’attentions particulières.
Et pour voyager par la même signature, un hydravion Twin Otter de De Havilland emmène les hôtes au-dessus des atolls enchanteurs jusqu’à la Maison en toute élégance. Au Seaplane Salon, les hôtes font escale avant ou après leur séjour à Cheval Blanc Randheli et profitent de ce refuge feutré pour se reposer ou se rafraîchir avant d’embarquer.
À partir de 1800 euros la nuit pour une villa.