Les montres dans lesquelles il fallait investir

Comme de nombreuses personnes évoluant dans cet univers, Romain Réa est un passionné. Enormément engagé sur la place parisienne et internationale, il est un expert et un entrepreneur en horlogerie de renom. En parallèle de ses boutiques parisiennes, il est co-auteur de plusieurs livres dédiés aux montres et même "watchman" de certaines productions afin d'habiller avec justesse les poignets d'acteurs. Référence horlogère de prestigieuses maisons de vente aux enchères, Romain Réa est passé cette année à la tête d’Antiquorum. Quoi de plus naturel que de lui demander ses meilleures montres « investissement ».

10 décembre 2017

TUDOR SUBMARINER 94010 Marine Nationale (1970)

Environ 25.000 euros, valorisation multipliée par 4 en 5 ans Une des montres les plus difficiles à trouver, avec aiguilles et cadran snowflake. Elle a habillé les poignets des commandos les plus célèbres de la marine nationale.

ROLEX PAUL NEWMAN REF 6241 (1969)

Environ 75.000-125.000 euros valorisation multipliée en 5 ans. Probablement la montre la plus connue dans le domaine de l’horlogerie de poignet. A collectionner de préférence avec un cadran immaculé.

PATEK PHILIPPE NAUTILUS 3700 (1978)

Environ 50.000-80.000 euros alors que la montre valait 20.000 euros il y a 5 ans. Deuxième montre dessinée par Gérald genta et la Deuxième montre la plus importante pour la manufacture Patek Philippe.

BREGUET TYPE XX EN ACIER (1954)

Environ 20.000-25.000 euros alors que la montre valait 8.000 euros il y a 5 ans. Née au début des années 50 et officiellement attribuée en 1954 à l’armée de l’air française, elle est une incontournable montre de pilote avec fonction Flyback.

PATEK PHILIPPE CALATRAVA ACIER REFERENCE 96 (1932)

Environ 15.000-25.000 euros mais l’on attend une forte progression des prix car c’est l’année de ses 85 ans. Née il y a 85 ans et issue de la transformation des montres de col en montres-bracelets, la Calatrava est une véritable icône de la maison Patek Philippe.

AUDEMARS PIGUET ROYAL OAK SERIE A (1972)

Environ 30.000-40.000 euros alors que la montre valait 20000 il y a 3 ans. Dessinée par l’un des plus grands designers de l’horlogerie du XXème siècle (Gérald Genta), celle-ci fine et élégante est la première montre de luxe en acier.

ROLEX GMT EN ACIER REF 1675 (1970/1980)

Environ 10.000 euros, alors que la montre valait 5000 euros il y a 3 ans. Un incontournable créé pour la Pan AM Airlines souhaitant une montre étanche et à double fuseaux horaires. Une montre ‘sexy’ avec lunette bleu et rouge se patinant pour devenir bleu clair et fuchsia.

OMEGA SPEEDMASTER 145022 (1980)

Environ 3.500 euros, valorisation multipliée par 3 en 5 ans. C’est l’une des toutes dernières pièces de la mythique série de 1969, connue pour avoir été au poignet des astronautes américains. Une véritable icône.

CARTIER TANK CINTRÉE JUMBO EN PLATINE (1925)

Environ 200.000-300.000 euros, valorisation multipliée par 3 en 10 ans. L’année 2017 est l’année des 100 ans de la Tank de Cartier ; c’est ainsi, incontestablement, l’occasion d’investir dans cette superbe montre. La Tank Cintrée est par ailleurs la plus pure car épouse parfaitement le poignet de par sa forme curvex.