La voiture de collection a la cote

A l’occasion du Salon Retromobile qui a eu lieu début février à Paris Porte de Versailles, la société luxembourgeoise Art&Motion® a annoncé le lancement d’un véhicule d’investissement dédié aux voitures de collection. Rencontre avec les deux associés, Laurent Lefebvre et Alain Mestat.

Le marché de la voiture de collection a fortement progressé depuis les années 2000 pour devenir une classe d’actif financière à part entière. Avec un accroissement de valeur de plus de 350% en 10 ans, il est devenu une classe d’investissement alternative peu corrélée aux classes d’actifs traditionnelles, permettant ainsi une diversification de portefeuille intéressante. Ce véhicule d’investissement permet aux gestionnaires de fortunes d’offrir un nouveau produit alternatif performant à une clientèle sophistiquée et passionnée. Doté d’un code ISIN, le produit est réservé à des investisseurs avertis à partir de 125.000e. Les promoteurs de cette initiative, Laurent Lefebvre et Alain Mestat, définissent la voiture de collection comme un véritable objet d’art, façonnée par des artisans orfèvres. Conformément à leur politique d’investissement, en partie focalisée sur la restauration et la conservation d’automobiles de prestige, Art&Motion® a pour vocation d’agir en tant que préservateur du patrimoine automobile garantissant ainsi la pérennité d’un savoir faire artisanal. Fort de sa gestion de conviction, Art&Motion® préconise une liquidité à court terme tout en générant sur la durée une performance net pour l’investisseur > 7% par an. La stratégie d’investissement à court terme prévoit de payer un dividende à la fin de la 2ème année de son lancement. La légitimité de cette initiative est basée de la combinaison des compétences complémentaires des deux initiateurs : Laurent Lefebvre, fils de Oscar Lefebvre fondateur du prestigieux Atelier des Coteaux, a été bercé depuis son enfance dans le monde de l’Automobile de collection. Il a développé une passion pour ces voitures exceptionnelles et a acquis une expertise incontestable. C’est à lui qu’incombe la gestion du véhicule d’investissement. Alain Mestat, ancien Directeur Marketing et Communication auprès du Groupe Edmond de Rothschild, possède une expérience de plus de 25 ans en finance. Alain aura pour responsabilité la gestion opérationnelle ainsi que le marketing du véhicule. Rencontre avec deux passionnés de la belle automobile…

PREMIUM : En quoi Art&Motion est-il différent des autres fonds d’investissements de ce type ?

Art&Motion : Essentiellement deux éléments : la légitimité et crédibilité des promoteurs : Laurent 3ème génération de professionnel de la voiture de collection, un héritage familial incontesté. Alain, financier/banquier confirmé actif de près de 25 ans, spécialiste des actifs “passion”, connaissance approfondie de la boîte à outils de la place financière qui permet une structuration intelligente du véhicle d’investissement, connaissance des besoins UHNWI ainsi qu’un bon réseau dans le monde financier. Chacun d’entre nous individuellement est remplaçable mais c’est la combinaison qui nous rend unique. Deuxième élément : le fait d’une stratégie à géométrie variable : court terme création de liquidité au travers d’une concentration sur la rénovation et vente de voitures, sur le long terme stratégie “buy 6 hold” sur des voitures d’exception.

PREMIUM : Vous êtes-vous fixé un objectif du montant des fonds que vous pensez récolter ?

Art&Motion : 50 millions sur 3 ans

PREMIUM : D’après-vous, quels sont les modèles à suivre de près ? Ceux qui peuvent connaître la plus forte valorisation ces prochaines années…

Art&Motion : Selon moi les youngtimers n’en sont qu’au début de leur prise de valeur, la difficulté sera de trouver de bons modèles non tunés ou martyrisés sur les circuits avec un historique limpide, les critères de valorisation sont les mêmes que pour les Old Timers : Nostalgie, Rareté, Historique et Top qualité. Pour les modèles plus anciens, je crois beaucoup en la marque Maserati qui voit déjà la cote de ses modèles les plus emblématiques grimper. Les autos de la période 1950-1970 vont continuer de s’apprécier car la demande est croissante pour ce type d’autos à travers le monde. Les avant-guerre, quant à elles, sont toujours convoitées pour les modèles les plus prestigieux, alors que les modèles populaires sont en perte de vitesse.

PREMIUM : Quel a été l’investissement automobile le plus rentable de l’histoire ? Et a contrario, le pire…

Art&Motion : Tout est question de durée de possession, Il est sûr que l’heureux propriétaire d’une Ferrari 250 GTO ou d’une Bugatti 57 Atalante qui la posséderait depuis plus de 40 ans aura vu la valeur de son auto se multiplier de façon spectaculaire. Mais la réalité, c’est que toutes les autos anciennes prennent de la valeur au fil des années, il ne faut surtout pas oublier que ces autos ont toujours deux valeurs, la financière et l’émotionnelle, celle que chaque propriétaire donne à son auto, celle-ci est la plus inestimable

PREMIUM : Comment la voiture de collection se place-t-elle parmi les autres types d’investissements (or, bourse, immobilier, horlogerie, vins, etc.) ?

Art&Motion : Dans le rapport Credit Suisse Global Investment Returns Yearbook 2018 la classe d’actif des voitures de collections se positionne en deuxième place toutes classes d’actifs confondus sur une période longue de 1900-2017. Si l’on analyse la performance de la classe d’actifs automobile de collections depuis 2000, celle-ci dépasse largement toutes les autres classes d’actifs.

Pour plus d’informations : www.artandmotion.eu ou info@artandmotion.eu