La bête de Dufftown s’impose à L’Opéra

Le temps d'un menu d'excellence, Les Caves Wengler et le restaurant l’Opéra se sont associés afin de mettre la maison Mortlach à l’honneur.

Si c’est en kilt que nous l’attendions, c’est dans un magnifique deux pièces que Mikael Lundén, ambassadeur de Mortlach, « la bête de Dufftown », a orchestré au restaurant l’Opéra le déjeuner au whisky organisé par les Caves Wengler. Dans une ambiance automnale à souhait, le Keeper of the Quaich s’est livré à cœur ouvert sur la merveilleuse histoire de cet élixir de caractère. Un passif qu’il est fier de représenter cinq à six fois par semaine lors de whisky pairing comme celui-ci.

Tout juste les huitres chaudes au beurre blanc citronné accompagnées de noisettes et de jabugo sont-elles dégustées que le voyage débute dans une salle apprêtée pour l’occasion. Délicieuse surprise du douze ans d’âge qui se marie parfaitement avec le saumon label rouge confit fondant dans la bouche, juste snacké et ses aubergines confites. Explosion gustative associé aux makis de céleri et de pamplemousse à la vanille ou encore avec un cœur de gorgonzola crémeux, ses poires et ses noix de pécan sur un pain toasté. Le canard de M. Burgaud rôti, ses figues fraîches et le réglisse préfère le seize ans d’âge lorsque le mythique vingt ans d’âge s’associe plutôt avec l’ananas rôti aux épices et sa glace speculoos. De quoi faire chavirer le cœur des moins convertis.

Le pari de déjeuner tout en se délectant de whisky était risqué, pourtant, Mathieu Morvan, chef de l’Opéra y est parvenu brillamment.