KINgSMAN 2, les nouveaux espions reprennent du service

Enfin de retour ! Les agents ultra-stylés de l'agence d'espionnage Kingsman reprennent du service dans ce deuxième opus, baptisé "Le Cercle d'or".

On avait quitté Eggsy et Merlin après la destruction du quartier général des Kingsman. Dans ce second volet, ils vont s’allier avec leurs homologues américains, les Statesman pour affronter une nouvelle ennemie appelée « Poppy ». Mais qu’est-ce qui fait le succès de cette saga So British ?

Un comics déjanté

A l’origine, Kingsman : Services secrets (The Secret Service) est une série de comic book créée par Mark Millar et Dave Gibbons, et publiée en 2012. Dans la BD, le jeune Gary London est formé par son oncle Jack au métier d’agent secret. Ils vont enquêter sur la disparition de nombreux peoples (Pierce Brosnan, David Beckham…)

james bond aux oubliettes

A l’opposé des autres agents secrets, les Kingsman jouent d’un humour british et apportent un nouveau souffle aux films d’espionnage. Le jeune Taron Egerton qui incarne Eggsy, un apprenti espion, sait manier le langage de la rue comme celui chatié de l’aristocratie, une particularité qui le rend attachant. Son mentor Colin Firth, étonne dans son rôle de Harry Hart, un dandy accompli qui maîtrise les arts martiaux.

Manners maketh man

A n’en pas douter, la force des personnages est dans leur style, car les Kingsman ne plaisantent pas avec l’élégance. Le réalisateur Matthew Vaughn et la costumière Arianne Philipps font l’apanage des fameux gentlemen anglais et de leur temple Saville Row (le quartier des tailleurs à Londres). Costumes, souliers et accessoires, rien n’a été laissé au hasard, comme pour mieux souligner la devise de Harry Hart dans le film, que l’on pourrait traduire par « On ne nait pas gentleman, on le devient »…

A noter : la TAG Heuer connected modular 45 succède à la Bremont du premier volet