Hublot Loves Art

Le 16 décembre dernier, au cœur de la Fondation Louis Vuitton à Paris, lieu emblématique dédié à l’art et à la culture, Ricardo Guadalupe, CEO de Hublot, Vincent Roy, Directeur Général de Hublot en France & Belux, ont accueilli plus de 200 convives pour célébrer en cette fin d’année l’art, thème cher à la Maison horlogère suisse.

Des ambassadeurs de la marque, invités exceptionnellement par HUBLOT pour l’occasion, dont les artistes Richard Orlinski et Marc Ferrero, ont pu célébrer « Hublot Loves Art », thématique que la Maison incarne par ses créations horlogères qui associent la technique à l’esthétisme artistique, dans une ambiance électro orchestrée par Dixon, Pedro Winter ou encore Jean Tonique. Les invités se sont laissés emporter par le chorégraphe Léo Walk et sa compagnie, La Marche Bleue, au rythme d’une gestuelle organique et poétique. Kylian Mbappé, le champion du monde, ambassadeur de la marque a créé la surprise en arrivant sur scène pour le plus grand plaisir des invités.

Au détour de l’exposition dédiée à Charlotte Perriand, architecte et créatrice visionnaire du XXe siècle, on pouvait notamment croiser Booba, Presnel Kimpembe, Stephane Bianchi, directeur de la division montre LVMH, Jean Roch et Anais Pedri, Carla Ginola, Habib Beye…. qui a l’issue de la soirée pouvaient découvrir l’œuvre peinte en direct par Marc Ferrero. Cette soirée était aussi l’occasion de présenter à nouveau des montres fortes des nouveautés Hublot lancées en 2019, telles que la nouvelle Big Bang Sang Bleu, la Classic Fusion Ferrari GT, et la ligne des Classic Fusion Orlinski.

Inaugurée en 2014, La Fondation Vuitton représente la fusion entre la légèreté des architectures de verre et une histoire ancrée dans la culture française du XIXe siècle. Tant dans la conception même du projet que dans l’engagement des travaux, le chantier de la Fondation bouleverse les principes de l’architecture, à l’instar de Hublot qui est par excellence la marque horlogère qui a bouleversé lestraditions très ancrées de l’Horlogerie en proposant la première montre en or sur bracelet de caoutchouc, soit un métal précieux sur un matériau moins noble.