Géraldine Fasnacht, la femme-oiseau

Snowboardeuse freeride, basejumpeuse, pilote de wingsuit, la Suissesse Géraldine Fasnacht se réalise avec succès dans ses disciplines de haute voltige. Sa passion ? Tracer de nouvelles lignes... Sur la neige et dans le ciel, tout comme dans sa vie et ses défis sportifs. Rencontre avec une femme hors-norme. Photos : David Carlier

Cette femme n’est décidemment pas comme les autres. Révélée en 2002 lorsqu’elle décroche la 1ère place de l’Xtreme de Verbier, la carrière de snowboardeuse de Géraldine est lancée. La même année, 5 autres victoires la propulsent à 21 ans au sommet du freeride. Toujours prête à se dépasser, elle restera pendant 8 ans sur le circuit international du Freeride World Tour. Son palmarès est de 11 victoires internationales, dont 3 fois la grande finale de l’Xtreme de Verbier et 23 podiums aux quatre coins du monde.

Géraldine aime découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles sensations. Depuis 2005, elle réalise des expéditions avant-gardistes à la conquête des plus beaux sommets pour tracer de nouvelles lignes en snowboard sur des pentes incroyablement raides et ouvrir les plus beaux vols en wingsuit.

Grâce à sa connaissance de la haute montagne acquise depuis plus de 10 ans en snowboard freeride et son expérience en parachutisme, Géraldine réalise des premières mondiales en basejump ou en wingsuit. Elle ouvre de nouveaux vols depuis les plus beaux sommets en Suisse, en Antarctique, en Terre de Baffin, au Groenland, en Iran, au Mali, en Chine et en France – des sommets mythiques des Drus jusqu’au Cervin et aux côtés des aigles.

Comme pour faire partager un peu plus sa passion, Géraldine est aussi conférencière. Des moments ou elle partage avec le public ses aventures et expériences sportives. Elle propose également pour les entreprises des thèmes ciblés sur la gestion du risque, la constitution d’équipes, la réussite de projets, et bien d’autres encore. Au fil de ces présentations, l’entreprenariat et le sport extrême n’ont jamais été aussi proches !

Malgré ce programme chargée, elle trouve encore le temps de transmettre ses connaissances par du travail de coaching, spécifiquement auprès de jeunes sportifs. Géraldine a accompagné la snowboardeuse Estelle Balet, double championne du monde, depuis l’âge de ses 15 ans. Mais aussi auprès des people, comme avec l’acteur Tomer Sisley, qui encadré par Géraldine a réalisé en 2013 son premier saut de falaise en basejump !

Géraldine c’est aussi Mountain Line Foundation. Cette fondation créée en 2005 a pour but de soutenir de jeunes talents exerçant un sport de glisse lié à la montagne. Elle accompagne ces sportifs en herbe en leur mettant à disposition un véritable réseau de compétences.

www.mountainlinefoundation.ch

INTERVIEW

PREMIUM : Géraldine, qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans ces disciplines extrêmes ?

Géraldine Fasnacht : Dans ma vie j’ai toujours fait ce que j’aimais sans jamais me dire que c’était un sport de garçon, de fille ou autres… Mon sport est pointu et non pas extrême. L’extrême c’est quelque chose que l’on ne maîtrise pas ou qui fait peur, ce que je conçois pour la plupart des gens qui ne connaissent pas mes sports. Pour moi, ce serait de rester en ville plus de 24 heures.

C’est simplement ma passion pour la montagne qui m’a fait évoluer pour être au plus proche des éléments air et neige.

P. : Vous-êtes sponsorisée par Tag Heuer, quel est votre modèle de prédilection ?

G. F. : J’aime beaucoup la Carrera Calibre Heuer 01. Un chronographe automatique de diamètre 45, c’est un modèle sport à la fois classique et contemporain…

P. : Quelle autre discipline aimeriez-vous pratiquer en dehors du wingsuit et du snowboard ?

G. F. : J’aimerais commencer l’aile delta

P. : Quand vous n’êtes pas sur vos montagnes, quelles sont vos autres passions ?

G. F. : Voler en avion, Courir, Surfer et… lire

P. : Quel est le saut qui vous a procuré le plus de sensations ?

G. F. : L’ouverture du sommet du Cervin et du Mont Rose des 4000 mythiques Suisse. Mais également l’Holtanna en Antarctique.

P. : A quoi pensez-vous (ou à quoi est-ce que vous ne pensez pas !) lorsque vous êtes sur le point de vous élancer ?

G. F. : Je suis complètement dans ma bulle et je ne pense à rien d’autre qu’à faire ma check list avant mon saut, mon départ qui doit être parfait et ma ligne de vol.

P. : Enfin, vous êtes une femme d’action qui n’a pas froid aux yeux, quel est votre type d’homme ? (nous sommes un magazine masculin ;-))

G. F. : (Rire)… Sportif mais pas compétiteur, qui sait apprécier la nature et sa beauté, intéressé à tout et ouvert d’esprit, qui aime voyager, découvrir, surprenant, romantique et galant.

L’homme parfait quoi 😉

Une multitude de projets dans l’air

Dans le film 4634, Géraldine nous livre sa perception de la montagne et sa philosophie. Un message inspirant et passionné. A visionner sur www.4634bytagheuer.com

à la fin de l’année 2016, Géraldine se produira en Chine avec « Friend of the brand », un événement TAG Heuer en collaboration avec Verbier et l’ambassade de Suisse.

Elle est l’héroïne du film Le goût du risque. Filmé en 360°, le spectateur est en immersion totale dans le monde de Géraldine, en snowboard freeride et en wingsuit. Les lunettes spécialisées permettent aux spectateurs de devenir des athlètes de l’extrême ! A découvrir sur www.rts.ch/docs/expeditions

« Free as a Bird », ce projet de film suit le fauconnier Jacques-Olivier Travers et l’aigle Victor pour des envols majestueux aux côtés de Géraldine Fasnacht et de ses pratiques sportives.

Sur le projet Solar Stratos, elle sera responsable sécurité pour le pilote Raphaël Domjan. Géraldine réalisera le premier vol en wingsuit depuis un avion solaire ! www.solarstratos.com