Coupés de saison

Avec les beaux jours qui arrivent, l'envie de rouler en coupé sport ressurgit. Voici 3 modèles que nous avons sélectionnés pour leur agilité et leur performance. Par Antonio Da Palma Ferramacho

« Alpine réussit à combiner le plaisir d’une conduite engageante et précise à un confort très acceptable. »

La définition du terme « berlinette » correspond à une voiture au type de carrosserie à deux portes, sportive et surbaissée, du moins d’après le Larousse ! Pour notre part on rajoutera que ce type de voiture est généralement compact, exploite la légèreté et dispose généralement d’un moteur en position centrale arrière pour privilégier l’efficacité de comportement et donner un maximum de plaisir à son conducteur. Il ne s’agit donc pas d’un coupé surpuissant comme par exemple une BMW M4 ou d’une supercar comme une Ferrari. Ce type de voiture était bien représenté dans les années 1960-70 avec pour exemples Abarth, Alfa Romeo, Alpine, Matra, Lotus, Ligier, MG, TVR… mais a failli complètement disparaître. La raison est liée au fait que leur conception exige un châssis inédit qu’il n’est pas possible de décliner d’une plateforme existante, donc revenant cher à produire.

Aujourd’hui, il existe essentiellement 3 modèles sur le marché avec la Lotus Elise, l’Alfa Romeo 4C et la récente Alpine A110. Certains feront la remarque que la Porsche Cayman pourrait correspondre à cette définition mais son gabarit, son poids et son caractère embourgeoisé l’en éloignent. Cela signifie donc que la berlinette se définit aussi par un côté radical qui la rend peu pratique au quotidien. Pour vous éclairer, retenez que les 3 modèles cités sont des strictes 2 places avec un minimum d’espace de rangement, qu’elles pèsent autour des 1 000 kg et que leur moteur développe environ 240 ch. Des caractéristiques qui participent à l’agilité et la vivacité de leur châssis et autorisent des performances sur routes sinueuses du niveau de voitures bien plus puissantes.

Finalement, si vous désirez craquer pour une berlinette, laquelle devriez-vous choisir ? Eh bien cela dépendra de l’utilisation que vous en ferez ! On vous conseille la Lotus si les sorties circuit sont pour vous une activité essentielle, l’Elise est taillée pour la piste et son côté spartiate sera moins adapté à un usage quotidien. L’Alfa vous permettra de vous faire remarquer avec son look de mini Ferrari, cela accompagné d’une sonorité d’échappement prononcée et peu discrète. Sa suspension dure et son comportement On/Off sont plaisants pour de courtes sorties le weekend mais un peu fatiguant à la longue. L’Alpine réussit à combiner le plaisir d’une conduite engageante et précise à un confort très acceptable. Elle représente donc le compromis idéal de ces 3 propositions pour une utilisation quotidienne mais sera moins expressive que les deux autres. Faites votre choix !