Be the fastest, if you cannes !

Organisée aux 4 coins du globe, la spectaculaire Red Bull Air Race a ajouté cette année la ville de Cannes à son calendrier. Malgré les 83 000 spectacteurs venus supporter les 5 pilotes français, ceux-ci n'ont malheureusement pas pu accéder au podium. Nous avons suivi sur place la team Hamilton et son pilote Nicolas Ivanoff... Par David Bail - Source et photos : Red Bull Media House

La Ville de Cannes n’avait jamais vu ça… Pas moins de 83 500 spectateurs réunis sur la Croisette pendant 3 jours, aucun événement sportif n’avait provoqué un tel rassemblement jusqu’alors ! Le Red Bull Air Race a, pour la première fois de son histoire, fait étape en France dans la mythique baie Cannoise. Pendant 3 jours, le public a eu les yeux rivés sur 20 pilotes (répartis en Master Class et Challenger Class), évoluant dans un parcours composé de 16 pylônes gonflables, culminants à 25 m au-dessus de l’eau.

12 ans après son lancement officiel, le championnat du monde Red Bull Air Race est connu à travers le monde entier comme la compétition de sport mécanique la plus rapide et exaltante de la planète. Imaginée par la cellule de réflexion de Red Bull Sports, le but initial était de créer le défi aérien le plus avancé auquel le monde n’ait jamais assisté. Aujourd’hui le résultat a de loin dépassé les attentes initiales de ses créateurs.

Le championnat du monde Red Bull Air Race devient rapidement un spectacle visuel sans pareil : associant haute vitesse, basse altitude, et manœuvres extrêmes, il est réservé à l’élite des pilotes de la planète. Les circuits aériens conçus spécialement pour l’occasion nécessitent une longue recherche et de nombreux essais. Les pylônes gonflables uniques qui permettent de matérialiser les portes aériennes et de définir le tracé ont été développés en 2002. Ils ont subi plusieurs évolutions d’année en année pour finalement acquérir le design sophistiqué qu’ils ont aujourd’hui. Ils sont à la fois solides et sûrs, au cas où un avion les percuterait. Ils peuvent être réparés et regonflés en à peine 90 secondes. Le championnat du monde Red Bull Air Race est une compétition internationale opposant à chaque course au moins 8 pilotes. L’objectif est de parcourir le plus rapidement possible un circuit aérien matérialisé par des pylônes gonflables en respectant des règles précises, au risque de prendre des pénalités. Chaque course permet aux pilotes d’accumuler des points en vue du championnat du monde, au terme duquel le pilote comptant le plus grand nombre de points devient champion du monde Red Bull Air Race. En 2018, 14 pilotes sont en lice pour le championnat. Pour prétendre à concourir, il faut remplir un minimum de critères fixés par le Comité du Red Bull Air Race, notamment la réalisation de performances de haut vol lors des compétitions aériennes internationales organisées par la FAI. Il faut aussi être pilote de voltige aérienne en activité. Les pilotes éligibles qui auront prouvé leurs compétences durant leur stage de qualification peuvent obtenir leur superlicence de Challenger Class du Red Bull Air Race. Une fois celle-ci en poche, ils sont qualifiés pour la Challenger Cup du championnat du monde RBAR.

Les autres stars de cette course hors-norme, ce sont les avions, construits pour être les plus légers possible et pour atteindre des vitesses impressionnantes. Ces avions extrêmement robustes sont capables d’encaisser des forces allant jusqu’à dix fois la force de la gravité (10G). Ces appareils à hélices sont très facilement manœuvrables, capables de se cabrer à la verticale à très haute vitesse sans grand effort – une performance que même les avions de chasse modernes ne sont pas capables de réaliser. Auparavant, les équipes de course avaient l’autorisation de modifier leurs avions, mais depuis 2014, les moteurs et les hélices ont tous été normalisés pour l’ensemble des équipes. Le moteur Lycoming Thunderbolt AEIO-540-EXP, et l’hélice en pièces composites Hartzell 3-bladed 7690 ont été soumis à des batteries de tests rigoureux et ils fonctionnent conformément aux spécifications. Mais pilotes et équipes ont pu concentrer leurs efforts afin d’améliorer l’aérodynamique du fuselage, ainsi que leurs compétences et leur habileté de pilotage.

 

La Red bull Air Race, c’est un show permanent, quand les pilotes ne volent pas, aucun répit n’est laissé aux spectateurs. Ainsi se sont succédés des démonstrations de freefly avec les fameux ‘Soul Flyers’, Jet Pack man, Franck Zapata et son flyboard, de la voltige en hélicoptère, du parapente avec Tim Alongi et la patrouille de France qui a clos le spectacle. Le VIP Lounge n’était pas en reste, avec la présence de personnalités comme David Coulthard, Sébastien Loeb, Mika Hakkinen, Fred Fugen et Vince Reffet (Soul Flyers) ou Félix Baumgartner (Red Bull Stratos)