Omega décore James Bond d’une nouvelle Seamaster Diver 300M, la Commander’s Watch

Omega vient de lever le voile sur la « Commander’s Watch », un hommage à trois anniversaires que fête cette année la saga James Bond !

Cette année, la saga James Bond fête trois anniversaires : les 50 ans du film On ne vit que deux fois, les 40 ans de L’Espion qui m’aimait et les 20 ans de Demain ne meurt jamais. Dans chacun de ces opus, 007 porte son uniforme officiel. En hommage à sa carrière militaire et aux insignes de la Marine, OMEGA a créé la « Commander’s Watch ».

La montre OMEGA Seamaster Diver 300M « Commander’s Watch »
Édition Limitée

La « Commander’s Watch » met à l’honneur les couleurs de la Marine royale britannique, des touches de blanc, de bleu et de rouge qui lui confèrent une esthétique chic et régalienne. Le boîtier de 41 mm en acier inoxydable est surmonté d’une lunette en céramique bleue agrémentée d’une échelle de plongée en Liquidmetal® et d’un revêtement en caoutchouc rouge sur les 15 premières minutes.
Le cadran en céramique blanche polie arbore 12 index bleus, la mention « Seamaster » en rouge et des aiguilles squelettées bleues.
Un contrepoids en forme de logo 007 au pistolet prolonge l’aiguille centrale des secondes.
Dans le guichet de date, le chiffre 7 est rehaussé de rouge tandis que les autres sont bleus.
Le bracelet NATO orné de 5 rayures bleu, rouge et gris est fermé par une boucle polie. À travers le fond de la montre orné d’un motif vagues, on observe le rotor décoré des trois galons de l’insigne de commandant naval et d’un motif « balle » spécial 007.
Le modèle en acier inoxydable, entraîné par le calibre OMEGA 2507, est limité à 7 007 exemplaires. Il est fourni avec une garantie de 3 ans dans un coffret spécial conçu comme l’écrin d’une médaille militaire qui contient également un second bracelet en acier inoxydable, un outil permettant de le changer et un insigne naval qui reprend les couleurs du bracelet NATO.
La « Commander’s Watch » est aussi disponible en version or jaune 18K, limitée à seulement 7 pièces.

Le commandant Bond, OMEGA et la Marine royale britannique

James Bond porte une montre OMEGA depuis le film GoldenEye sorti en 1995. Dans chacune de leurs périlleuses aventures, l’espion et sa montre se sont révélés inséparables. C’est Lindy Hemming, costumière pour GoldenEye (1995), Demain ne meurt jamais (1997), Le Monde ne suffit pas (1999), Meurs un autre jour (2002) et Casino Royale (2006), qui a eu l’idée de faire porter une montre OMEGA à 007. Elle nous explique pourquoi elle a choisi la Seamaster : « J’étais convaincue que le commandant Bond, gentleman feutré issu des rangs de la marine britannique, était fait pour porter cette montre et non celle à laquelle tout le monde s’attendait. »
Elle ajoute : « Mon père avait appartenu à la RAF mais il connaissait bien les officiers de marine. Pendant mon enfance, l’un d’eux venait souvent nous rendre visite. Il portait toujours une montre OMEGA. J’étais fascinée par son design sportif, on aurait dit qu’elle avait été créée exprès pour Bond. Ce sont les petits détails qui comptent réellement. Par conséquent, pour commencer à définir le nouveau Bond lors de l’arrivée de Pierce Brosnan, je suis allée à une réunion au sujet des accessoires et j’ai plaidé pour faire appel à OMEGA. »
Il est intéressant de noter que le choix d’Hemming reflète les liens qui unissent OMEGA à la Marine royale britannique dans la réalité. En effet, la Seamaster 300, lancée en 1957, a été fournie à l’ensemble des plongeurs militaires du monde. En 1967, la deuxième génération de
la Seamaster 300 a également équipé certaines unités de l’armée. De plus, au tout début de la Seconde Guerre mondiale, le ministère de la Défense britannique avait lancé un appel pour trouver la montre-bracelet qui aiderait les forces du pays dans les airs, sur terre et sur la mer. OMEGA a répondu à cet appel en fournissant plus de 110 000 montres aux pilotes, navigateurs et soldats de l’armée du Royaume-Uni. Aussi incroyable que cela puisse paraître, cela signifie que plus de 50 % de toutes les exportations de montres depuis la Suisse vers le Royaume-Uni pendant la guerre ont été assurés par une seule entreprise, OMEGA, tandis que les autres se partageaient les 50 % restants.
Il aurait donc été tout à fait plausible que le commandant James Bond reçoive une montre OMEGA.

Vente aux enchères caritative

Cette année, trois OMEGA Seamaster Diver 300M « Commander’s Watch » Édition Limitée seront proposées lors d’une vente aux enchères spéciale dont les bénéfices seront reversés à des associations.
Un modèle en acier inoxydable et un modèle en or jaune 18K portant le numéro d’édition limitée #007 seront mis en vente, ainsi qu’une version unique façonnée en or blanc 18K.